Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LE PARRAINAGE POUR LES ELECTIONS : SOYEZ RÉPUBLICAINS CHÈRE OPPOSITION

Posté par: Just ndiaye| Mercredi 21 mars, 2018 18:03  | Consulté 248 fois  |  0 Réactions  |   

Les partis politiques doivent tous être républicains ( du pouvoir comme de l’opposition), mais rejeter toutes propositions du président de la république sous prétexte qu’il veut écarter des potentiels candidats à l’élection présidentiel de 2019, sans proposer une alternative est purement opportuniste. Les politiciens doivent arrêter de penser qu’à leur intérêt, participer aux élections même s’ils ne sont pas représentatifs afin de faire des négociations au second tour pour un partage de butin du peuple. Ces politiciens véreux ne se soucient pas des milliards dépensés pour faire les élections ainsi que les difficultés qu’endurent les électeurs sur les longues files d’attente devant les bureaux de vote pour faire un choix sur 40 candidats à la présidence. La participation à une élection ne devrait pas constituer un fonds de commerce pour certains politiciens dépourvu de militants Je pense que le système de parrainage proposé par le président de la république est une bonne initiative qu’il faut encourager pour l’intérêt des électeurs. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Au lieu de penser que le président de la république tente d’éliminer de potentiel adversaire, l’opposition ferait mieux de proposer un parrainage efficace et sure qui fera fis de toute contestation, afin de faciliter le vote aux sénégalais.  La mise en place d’un organe neutre et consensuel qui se chargera de réceptionner et contrôler les signatures pour la délivrance d’un quitus doit être proposée. Pour les 1% des inscrits soit environ 65.000 signatures, chaque parti aura à déposer par exemple  au minimum  7  brochures de 100 pages à raison de 50 signatures par pages recto-verso, ce qui donne 10.000 signatures par brochure et 70.000 signatures au total. Certes le gouvernement peut ne pas imposer le nombre de signature par région, car un candidat peut ne pas avoir des parrainages dans certaines régions et avoir plus de la demande exigée dans son fief et serait injuste de le déclarer inéligible parce qu’il n’a pas de parrain dans telles ou telles région. Peut être exigé que les parrains soient répartis au minimum sur 4  ou 5 régions différentes avec au maximum 15.000 par région. Franchement, quoi qu’il en soit 7 brochures de 100 pages chacune, sont faciles à porter et à déposer dans un lieu déterminé. La vérification sur le nombre de signature sera ainsi plus facile pour l’organe chargé d’assurer le contrôle et pourrai le faire avec le parti concerné lors du dépôt après rendez-vous. Car vérifier 7 brochures à 100 pages chacune avec 50 identités (numérotées de 1 à 50), par pages (recto-verso) ne prend pas de temps. Si le nombre est exact, l’organe délivrera un quitus pour valider le dépôt du parti et dans le cas contraire un rejet définitif lui sera signifier pour manquement. Et le second travail consistera à vérifier l’exactitude des signatures, les doublons ainsi que les identifications; pour ce travail, il appartiendra à l’organe de faire le nécessaire avec des méthodes statistiques les plus appropriées pendant un délai déterminé. Si l’organe ne constate pas des irrégularités, tant mieux pour le parti. Par contre si des irrégularités sont constatées, la demande de quitus du candidat peut être rejetée avec les justificatifs en indiquant la(es) page(s) ou les irrégularités ont été constatées. Toutefois les partis peuvent contester les décisions en faisant un recours auprès de l’organe ou au niveau du conseil constitutionnel. Les erreurs sur les numéros d’identification peuvent être tolérés et dans ce cas il appartiendra au parti concerné de présenter la(es) personne(s) au niveau de l’organe pour identification au cas. Tout parti qui validera le parrainage (le nombre et les identifications) recevra un quitus qu’il va joindre à son dossier pour le déposer au niveau du conseil constitutionnel pour la validation de sa candidature à la présidentielle. Franchement cher opposant il n’y a pas de quoi fouetter un chat pour le parrainage lors des élections

 L'auteur  Just ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Senegal, Dakar, Just Ndiaye
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Just ndiaye
Blog crée le 02/10/2013 Visité 151741 fois 66 Articles 1224 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
Idrissa Seck le pécheur : Que celui qui n’a jamais péché lui jette la pierre
CONTINUONS LES POURPARLERS SUR LE PARRAINAGE
SVP SONKO LE MOMENT EST AU RECUEILLEMENT ET NON A LA POLITIQUE POLITICIENNE
LE PARRAINAGE POUR LES ELECTIONS : SOYEZ RÉPUBLICAINS CHÈRE OPPOSITION
Le comportement no gentleman de l’APR sur Monsieur Idrissa Seck
Commentaires recents
Les plus populaires
Non Augustin "Nous Tous Bouba"
La réévaluation du FCFA : il est temps!!!!
La corruption : la face honteuse de la vie politique sénégalaise
Séjour de Mr Idrissa Seck à l’hôtel Saint James de Paris :Réplique à Tounkara
KARIM LIBERE ABDOULAYE