Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le respect de la constitution: A malin Malin et demi

Posté par: Just ndiaye| Jeudi 18 février, 2016 12:02  | Consulté 505 fois  |  0 Réactions  |   

C’est un président peiné (il ne manquait plus que les larmes de Obama pour exprimer sa peine) que nous avons suivi annonçant qu’il ne peut pas réduire la durée de son mandat en cours près avis du conseil constitutionnel. Une seule question que je lui pose : A quel niveau de la constitution, est écrite que la durée du mandat en cours du président de la république ne peut pas être modifiée? La durée du mandat en cours du président de la république peut être modifiée en cas de force majeure. Je ne le souhaite pas, si le Sénégal est en guerre en février 2019 avec un Etat, nous n’aurons pas le temps de faire des élections, la modification du durée du mandat en cours du président sera imminente. Si en février 2019 nous aurons des calamités naturelles (fortes pluies, inondations) dans l’étendue du territoire du Sénégal, nous ne ferons pas des élections, la durée du mandat en cours du président sera modifiée (augmentation). Rien que la durée du mandat des députés a été modifiée sous Wade à cause de calamités (inondations). Il n’y a aucune durée de mandat d’un élu qui est figée, tout dépend des circonstances, s’il y a cas de force majeure la durée peut être modifiée. Dans notre situation, le cas de force majeure est: l’engagement, la parole donnée d’un président envers son peuple qui a placé en lui sa confiance. Macky le refus de modifier la durée de ton mandat en cours est purement politique ça n’a rien de légaliste.

Encore qu’il n’y a aucun président qui peut dire qu’il peut respecter la constitution de son pays à 100% de Senghor à Abdoulaye Wade, de Dakar à Paris en passant par Washington et Moscou. Combien de fois, au Sénégal la constitution a-t-elle été violée? Combien de marches ont été réprimées par les forces de l’ordre alors que la liberté de marche est inscrite dans notre constitution. Combien de journaliste ont été arrêtés alors que la liberté d’expression est inscrite dans notre constitution. Aller faire un tour à la prison de rebeuss et voir comment les prisonniers sont entassés comme des sardines en toute violation des droits de l’homme (alors que le respect des droits de l’homme est une charte fondamentale de notre constitution). Des étudiants en manifestations assassinés.  La torture dans la police. Des présumés coupable retenus en prison pendant plus de 6 mois (au-delà du délai préinscrit par la loi). Macky peut-t-il nous dire à quel niveau de la constitution 2001, la CREI fait partie de notre architecture judiciaire. On enferme des gens sous renversement de la preuve en toutes violations des droits internationaux. Les marchés de gré à gré à coup de milliards par le gouvernement. etc…...Nous pouvons écrire un livre s’il s’agit du non-respect de la constitution sous votre magistère. C’est à ces niveaux que le peule attend du président de la république; le respect de la constitution. Vous respectez et appliquer à la lettre un avis constitutionnel et bafouer vos devoirs et obligations constitutionnels.

Je doute fort bien que les partenaires économiques du Sénégal vous fassent maintenant confiance et par conséquent le Sénégal risque d’en pâtir économiquement.

Macky pense tromper le peuple, mais est toujours pris celui qui croyait prendre. 

 L'auteur  Just ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Senegal, Dakar, Just Ndiaye
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Just ndiaye
Blog crée le 02/10/2013 Visité 129703 fois 55 Articles 1125 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
Yerim seck le mbeur tentant désespérément de terrasser la lutte sénégalaise
Amy n\'aurait pas dû être arrêtée
La corruption : la face honteuse de la vie politique sénégalaise
Fecondité et développement chez Macron
KARIM AU QATAR
Commentaires recents
Les plus populaires
Non Augustin "Nous Tous Bouba"
La réévaluation du FCFA : il est temps!!!!
KARIM LIBERE ABDOULAYE
Liberté d'expression
L’irresponsabilité de la Fédération Sénégalaise de Football