Présidentielle 2019 : Ismaïla Madior Fall disqualifie Karim

  • Source: : Seneweb.com | Le 11 juin, 2018 à 08:06:11 | Lu 9993 fois | 34 Commentaires
content_image

Présidentielle 2019 : Ismaïla Madior Fall disqualifie Karim

Le Pds devrait peut-être se trouver un autre candidat pour la Présidentielle de 2019. Invité de l’émission Quartier Général de la Tfm, le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall laisse entendre que le fils de Wade ne pourra pas être candidat pour la succession de Macky Sall l’année prochaine.

«La loi prévoit que si un citoyen est condamné à cinq ans d’emprisonnement, au moins, il perd ses droits civils et politiques», déclare le Garde des Sceaux, repris par L’Observateur.

Cette sortie, croit savoir le journal, écarte d’office la candidature Karim Wade à la présidentielle de 2019.

L'ancien ministre d'État a été condamné à 5 ans de prison ferme assortis d'une amende de 138 milliards de francs Cfa. Gracié par la suite, il s'est exilé au Qatar.


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (27)


Anonyme En Juin, 2018 (08:54 AM) 0 FansN°: 1
annoncer vos objets perdus ou ramassés sur cette page



https://www.facebook.com/D%C3%A9claration-de-perte-1788939821194508/
Reply_author En Juin, 2018 (09:20 AM) 0 FansN°: 1
article soit commande, soit mensonger, soit partisan! l'auteur conclut par nous affirmer que karim "s'est exile au qatar". est-il sur qu'il s'agiy est parti volontairement?
Reply_author En Juin, 2018 (12:21 PM) 0 FansN°: 2
le ministre parle droit. c'est tout. ce n'est pas lui c'est le droit qui écarte karim wade.
Reply_author En Juin, 2018 (12:27 PM) 0 FansN°: 3
meme un chien peut battre macky.
Reply_author En Juin, 2018 (17:16 PM) 0 FansN°: 4
pour se faire bonne conscience ,il faut lire l’arrêt de la crei. karim est enfermé pour six (6) ans,à la suite d'un jugement pour enrichissement illicite.ce chef d'accusation ne figue pas sur les motifs pouvant empêcher un citoyen de prétendre solliciter les suffrages des sénégalais.le réveil sera brutal.salam.
Anonyme En Juin, 2018 (08:57 AM) 0 FansN°: 2
Karim Wade est un criminel fuyard !! Evidemment qu'il n'est pas éligible aux prochaines élections !!!!!!!  :taz-smile:  :fbhang:  :emoshoot: 
Anonyme En Juin, 2018 (08:58 AM) 0 FansN°: 3
La réalité est telle qu'elle est ! Karim Wade out de nos élections !!!  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Anonyme En Juin, 2018 (09:00 AM) 0 FansN°: 4
Les partisants du Pds ont eu beau espérer jusqu'à aujourd'hui mais les lois sont les lois et Karim ne peut pas se présenter ! Il va falloir se bouger, pour trouver un autre, si vous souhaitez toujours avoir une palce dans les élections, même si évidemment vous n'avez aucune chance !
Anonyme En Juin, 2018 (09:01 AM) 0 FansN°: 5
Mr Ismaïla Madior Fall, ministre de la justice, a parlé ! Bye bye Karim  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
Anonyme En Juin, 2018 (09:03 AM) 0 FansN°: 6
De toutes les manières on ne pouvait pas faire confiance à un homme comme Karim Wade, dès qu'il y a un problème, Mr fuit très loin pour ne plus jamais revenir, on ne pouvait pas compter sur lui  :looney:  :looney: 
Anonyme En Juin, 2018 (09:11 AM) 0 FansN°: 7
IL N'INCOMBE NI A ISMAELA MADIOR FALL NI AU CONSEIL CONSTITUTIONNELLE DE DECIDER QUI SERA CANDIDAT OU QUI NE LE SERA PAS. DIEU SEUL CONNAIT CE QUI ADVIENDRA D'UN HOMME...D'ICI 2018 TOUT PEUT ARRIVE...



YAURA ELECTION OU PAS?

QUI SERA DE LA COURSE?

QUI VOTERA?

QUI SERA ELU?

SEUL DIEU A LES REPONSES



BAYILENE THIAKHANE
Reply_author En Juin, 2018 (13:13 PM) 0 FansN°: 1
ohoooooooo! toi là, tu n'es pas plus croyant que les gens. si tu es oustass va dans les daaras.
Anonyme En Juin, 2018 (09:16 AM) 0 FansN°: 8
Délole nit gni sen gnawou korité
Anonyme En Juin, 2018 (09:17 AM) 0 FansN°: 9
Article L.30. -

Nul ne peut refuser l’inscription sur les listes électorales :

1) à un citoyen sénégalais jouissant de ses droits civils et politiques et remplissant les conditions fixées par les articles L.36 à L.38 ;

2) à un citoyen sénégalais par naturalisation, après la date d’acquisition de la nationalité sénégalaise ou, pour l’un des conjoints ayant acquis la nationalité sénégalaise par le mariage, après la date d’expiration du délai d’incapacité prévu par l’article 7 du Code de la nationalité ;

3) aux personnes qui, frappées d’incapacité électorale à la suite d’une condamnation, bénéficient de la réhabilitation ou font l’objet d’une mesure d’amnistie.

Les conditions dans lesquelles les sénégalais établis à l’étranger exercent leur droit de voter sont déterminées par une loi.

Article L.31. -

Ne doivent pas être inscrits sur la liste électorale :

1) les individus condamnés pour crime ;

2) ceux condamnés à une peine d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois, assortie ou non d’une amende, pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance, trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et trafic d’influence, contrefaçon et en général pour l’un des délits passibles d’une peine supérieure à cinq (05) ans d’emprisonnement ;

3) ceux condamnés à plus de trois (03) mois d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement d’une durée supérieure à six (6) mois avec sursis, pour un délit autre que ceux énumérés au deuxièmement ci-dessus sous réserve des dispositions de l’article L30 ;

4) ceux qui sont en état de contumace ;

5) les faillis non réhabilités dont la faillite a été déclarée soit par les tribunaux sénégalais, soit par un jugement rendu à l’étranger et exécutoire au Sénégal ;

6) ceux contre qui l’interdiction du droit de voter a été prononcée par une juridiction pénale de droit commun ;

7) les incapables majeurs.

Article L.36. -

Les listes électorales des communes comprennent :

1) ceux qui y sont nés ;

2) ceux dont l’un des ascendants au premier degré y réside ;

3) tous les électeurs qui ont leur domicile réel dans la commune ou qui y résident depuis six (06) mois au moins ;



4) ceux qui figurent depuis trois (03) ans au moins sans interruption au rôle de la contribution foncière des propriétés bâties ou non bâties, de la contribution des patentes, de l’impôt général sur le revenu et, s’ils ne résident pas dans la commune, auront déclaré vouloir y exercer leurs droits électoraux : sont également inscrits, les membres des familles des mêmes électeurs compris dans la déclaration de l’impôt général sur le revenu ;

5) ceux qui sont assujettis à une résidence obligatoire en qualité de fonctionnaires ou agents de l’Etat, des collectivités locales et des établissements publics. Article L.38. -

Les citoyens sénégalais établis à l’étranger et immatriculés au Consulat du Sénégal, peuvent sur leur demande, être inscrits sur la liste électorale de l’une des communes suivantes :

1) commune de naissance ;

2) commune de leur dernier domicile ou de leur dernière résidence à condition que cette résidence ait été de six (06) mois au moins ;

3) commune où est inscrit l’un de leurs ascendants ou de leurs descendants au premier degré.

Cette demande est reçue à la Représentation diplomatique ou consulaire et transmise sur un imprimé spécial. Toutefois, s’il s’agit d’un électeur inscrit sur la liste électorale de la juridiction, sa carte d’électeur est retirée en vue de sa radiation de ladite liste.

L'article 30 du code électoral sénégalais dit:"Nul ne peut refuser l’inscription sur les listes électorales :

1) à un citoyen sénégalais jouissant de ses droits civils et politiques et remplissant les conditions fixées par les articles L.36 à L.38 ;" Or lors du jugement de Karim par la Crei l'Etat a bien spécifié que Karim bénéficie de tous ses droits civiques et politiques. 2) à un citoyen sénégalais par naturalisation, après la date d’acquisition de la nationalité sénégalaise ou, pour l’un des conjoints ayant acquis la nationalité sénégalaise par le mariage, après la date d’expiration du délai d’incapacité prévu par l’article 7 du Code de la nationalité ; là aussi vous conviendrez avec moi qu'il n'a aucun problème pour Karim. 3)aux personnes qui, frappées d’incapacité électorale à la suite d’une condamnation, bénéficient de la réhabilitation ou font l’objet d’une mesure d’amnistie.

Les conditions dans lesquelles les sénégalais établis à l’étranger exercent leur droit de voter sont déterminées par une loi. Ici il n'ya pas de problème parcequ'il bénéficie de ses droits civiques et politiques donc pas d'incapacité électorale. Pour l'article 31 Ne doivent pas être inscrits sur la liste électorale :

1) les individus condamnés pour crime ; Karim n'est pas condamné pour crime 2)ceux condamnés à une peine d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois, assortie ou non d’une amende, pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance, trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et trafic d’influence, contrefaçon et en général pour l’un des délits passibles d’une peine supérieure à cinq (05) ans d’emprisonnement ; ici , dans le verdict de l'arrêt de la condamnation de Karim il n'ya que le délit d'enrichissement illicite qui ne figurent pas ici et nulle part n'est écrit que le délit d'enrichissement illicite est passible de 5 ans d'emprisonnement. 3) ceux condamnés à plus de trois (03) mois d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement d’une durée supérieure à six (6) mois avec sursis, pour un délit autre que ceux énumérés au deuxièmement ci-dessus sous réserve des dispositions de l’article L30 ; ici aussi puisque c'est sous réserve de l'article 30 or l'article dit nul ne peut refuser l'inscription à un citoyen qui a ses droits civiques et politiques. Aussi quant aux cas 4) 5) 6) et 7) Karim Wade n'est pas non plus concerné. Pourquoi chercher le diable dans tout ca alors.
Asbi En Juin, 2018 (09:28 AM) 0 FansN°: 10
A chaque fois que cette grâce est évoquée , je me dis comment on peut gracier sans que le débiteur, comme volonté de payer n'ait versé le moindre franc d'une part , d'autre partir gracier et maintenir une amende, on est plus en face d'une liberté provisoire ou tout simplement d'un sursis, je veux savoir si les faits reprochés à Karim entrent bel et bien dans le champ d'application de la grâce, j'aurais compris la grâce si Karim avait fini de payer avant la fin de l'incarcération et qu'il soit gracié pour bonne volonté
Anonyme En Juin, 2018 (09:39 AM) 0 FansN°: 11
en tous cas il est temps qu'il revienne au pays affronter macky sall quitte à retourner en prison s'il veut etre président. Son mutisme et son éloignement ne joue pas en sa faveur à moins de 8 mois des élections. Le PDS avait promis qu'il rentrerait le mois juin pour tenir le congrés d'investiture on est au mois de juin et rien ne bouge. Si d'ici fin juin Karim wade ne rentre pas moi je croirai plus à sa candidature. Je pense idrissa seck risque d'avoir la chance de devenir 5eme président.
Reply_author En Juin, 2018 (11:02 AM) 0 FansN°: 1
ecoutez: ne vous fatiguez pas, karim wade , comme tout binational, ne peut se présenter aux élections présidentielles sénégalaises. cela est très explicite dans la précédente constitution que son propre père, ablaye wade a proposé aux sénégalais qui l'ont adoptée . et dans cette constitution dont l'article a été reconduit dans la nouvelle constitution, il est clairement indiqué que : " ne peut se présenter aux élections présidentielles, qu'un citoyen, exclusivement, de nationalité sénégalaise" et karim wade qui a pris la nationalité sénégalaise en sus de sa nationalité française , en 2002, n'a à ce jour pas renoncé à cette dernière.
tout ce que vous invoquez dans votre laïus ne concerne que les sénégalais et karim wade ne l'est pas , c'est tout.
Anonyme En Juin, 2018 (10:06 AM) 0 FansN°: 12
ministre corrompu. honte à vous.
Anonyme En Juin, 2018 (10:16 AM) 0 FansN°: 13
Abdoulaye wade aurait dit: Macky Sall est un piètre politicien. En politique, on se donne les moyens de battre loyalement son adversaire par les urnes. Empêcher à Karim de se presenter, c'est me forcer a donner les voix du PDS à l'adversaire de Macky aux prochaines élections. Ce dernier n'a pas assimilé les leçons que je lui ai apprises. Qui est Macky Sall? Je crois que je le connais plus.
Anonyme En Juin, 2018 (10:55 AM) 0 FansN°: 14
Ismaela Madior Fall liii lanela niii!
Anonyme En Juin, 2018 (11:06 AM) 0 FansN°: 15
Karim poltron..il n'ose même pas venir se battre
Reply_author En Juin, 2018 (11:50 AM) 0 FansN°: 1
bamba aussi a été exilé au gabon de force par les amis de macky. karim seul ne peut pas affronter les forces du mal
Anonyme En Juin, 2018 (11:06 AM) 0 FansN°: 16
@Anonyme pourquoi n a-t-il pas applique cela en 2012, quand il a invalide entre autres la candidature de Youssou Ndour. Cela ressemble aux spectateurs qui dans un match sont sur la touche et devant leur poste mais qui savent tout mieux que ceux qui sont sur le terrain
Cogito_ergo_sum En Juin, 2018 (11:17 AM) 0 FansN°: 17
M. Ismaila Madior FALL vous êtes un déchet, une M........ intellectuelle..... Vous n'avez aucune crédibilité et faites honte à la classe des intellectuels, juristes et hommes/femmes de métier du droit. Si vous avez un minimum de dignité, M. FALL Madior, s'il vous plait abstenez-vous de nous servir vos salades que vous sortez à chaque fois pour défendre votre biftek. Mangez votre bifteck, fermez la et laissez nous en paix.

Nous n'avosn pas besoin de constitutionnaliste de pacotille comme vous au Sénégal. Ce pays fait figure de référence dans tous les domaines en matière d'intellectuels et en particulier en droit. Et comme vous avez une mémoire sélective et carentielle, mais au cas où vous l'auriez oublié, un certain Keba Mbaye est Sénégalais............
Anonyme En Juin, 2018 (12:05 PM) 0 FansN°: 18
le juriste tailleur constitutionnel du pantalon de moriba est en mission commandée chez télé falaat maky
Anonyme En Juin, 2018 (12:14 PM) 0 FansN°: 19
Qu'il soit candidat ou non, la vérité c'est que Karim wade doit rentrer il est tps, sa présence au sénégal fera tomber macky en 2019 meme s'il n'est pas candidat sinon il sera considéré comme un fuyard peur de retourner en prison et il peut dire by by à la présidence
Anonyme En Juin, 2018 (12:30 PM) 0 FansN°: 20
Le vrai poltron qui utilise la justice et l'armée pour combattre ses adversaires,c'est lui le lâche.
Anonyme En Juin, 2018 (13:14 PM) 0 FansN°: 21
Joli boubou! C'est qui son tailleur?
Anonyme En Juin, 2018 (14:51 PM) 0 FansN°: 22
taille Albert !
Lébou En Juin, 2018 (15:03 PM) 0 FansN°: 23
J'aimerai bien que nos journlistes se focalisent plus sur l'intervention très pertinente de Fou Malade lors de l'émission en lieu et place de Karim Wade . On ne sait pas encore s'il est exilé ou bien on l'a exilé de force .
Anonyme En Juin, 2018 (15:18 PM) 0 FansN°: 24
karim president
Gana Pouye En Juin, 2018 (15:18 PM) 0 FansN°: 25
Geum Sa Bopp: Madior vous la fermez; tu n'as aucun pouvoir pour disqualifier qui que soit a la présidentielle prochaine . Arretez vos impulsions nous ne sommes pas dans une monarchie Bougane est l'homme qu'il faut pour changer le sénégal
Saliou Diagne En Juin, 2018 (15:25 PM) 0 FansN°: 26
Geum Sa Bopp rekk le Sénégal ci kanaam pou un développement fulgurante.
Anonymos En Juin, 2018 (15:35 PM) 0 FansN°: 27
Tailleur madior et répondeurs automatiques de merde essence laniouy gardé macky falouna c la chasse aux mackyistes fauniou fékk sén alal auto wala keur taal ndayam on est déjà à l'avance croyez-moi

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com