Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Sauver le soldat Gambie: Ne pas céder à la menace du tyran Yaya Djammeh

Posté par: Just ndiaye| Lundi 09 janvier, 2017 15:01  | Consulté 1394 fois  |  0 Réactions  |   

Depuis le revirement de Yaya Djammeh contestant des élections gambiennes après les avoir reconnus, et les menaces faites par le tyran Yaya, certaines voix sénégalaises et de la sous-région se sont levées par peur de voir  le sud du Sénégal s’embrasser. Voilà le jeu auquel se donne Yaya pour faire reculer la communauté internationale. Avec la peur, rien ne sera construit, la démocratie va mourir, il faut plutôt affronter intelligemment la peur et la convaincre, et surtout ne jamais céder aux menaces d’un tyran. Penser au bonheur, à la démocratie, à la liberté qui seront rétablis en Gambie après le départ de Yaya. Nous ne pouvons faire des omelettes sans casser des œufs. Au-delà du 19 Janvier 2017, si Yaya s’entête à ne pas transférer le pouvoir, après des sanctions économiques, un plan de sauvetage devrait être mis en place afin de remettre le pouvoir au peuple gambien, c’est-à-dire installer le président légitimement élu Mr Barrow.  Non seulement ces juges étrangers qui déclarerons Yaha gagnant devront être poursuivi par la communauté internationale mais la CEDEAO par biais du Sénégal du Nigéria, du Ghana, de la cote d’ivoire, devraient mettre une force pour restaurer la victoire du peuple. Si la communauté internationale, particulièrement la France et l’Angleterre, compte assister la force de CEDEAO, sur le plan aérien et terrestre, Yaya ne fera pas 24 h à la tête de la Gambie. Il faut également que le combat soit également psychologique, oui, il faut faire comprendre aux militaires gambiens combattant à coté de Yaya, qu’ils ne sont pas les cibles,  que ce n’est pas la peine de combattre, qu’ils ne seront pas poursuivi, que la communauté internationale est juste en Gambie pour installer le président légitime Mr Barrow, quitte même à proposer un prime  à toute personne qui capturera Yaya ou aider la communauté à le capturer . Bien sûr sécuriser la frontière entre la Gambie et la Casamance afin d’éviter tout transfert d’armes dans le sud. Macky Sall devra savoir, que le divorce entre la Gambie et Sénégal sera consommé autant que Yaya restera à la tête de la Gambie et il risque de faire mal au Sénégal s’il continue à diriger la Gambie, mieux vaut s’en débarrasser pendant qu’il est encore temps et assister la Gambie à se reconstruire dans la voie de la démocratie et de la liberté et construire le pont entre les deux pays pour consolider les relations. En définitif, nous avons le devoir et l'obligation de sauver le peuple Gambien qui est resté debout pour dire non à yaya en le sanctionnant aux élctions présidentielle mais reste térer chez lui à cause d'un tyran, Ce serait làche de la communauté internationale si elle abandonne ce peuple Gambien entre les mains de ce dictateur Yaya djammeh

 L'auteur  Just ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Senegal, Dakar, Just Ndiaye
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Just ndiaye
Blog crée le 02/10/2013 Visité 129732 fois 55 Articles 1125 Commentaires 19 Abonnés

Posts recents
Yerim seck le mbeur tentant désespérément de terrasser la lutte sénégalaise
Amy n\'aurait pas dû être arrêtée
La corruption : la face honteuse de la vie politique sénégalaise
Fecondité et développement chez Macron
KARIM AU QATAR
Commentaires recents
Les plus populaires
Non Augustin "Nous Tous Bouba"
La réévaluation du FCFA : il est temps!!!!
KARIM LIBERE ABDOULAYE
Liberté d'expression
L’irresponsabilité de la Fédération Sénégalaise de Football